7 octobre 1948

Ce 7 octobre là, un jeudi et non un dimanche comme aujourd’hui, il y exactement 70 ans, la 2CV fait sa grande entrée au salon de l’automobile à Paris. C’est l’arrivée du nouveau modèle de Citroën qui marquera à jamais l’image de la marque capable du haut de gamme comme de la voiture du peuple ! En effet, l’objectif de la 2CV était d’avoir une voiture pouvant transporter deux paysans chaussés de sabots, cinquante kilos de légumes ou de céréales et surtout de ne pas casser les œufs avant l’arrivée, tant cela sans trop consommer ! La voiture est donc légère, très légère et particulièrement bien suspendue. Évidement, elle ne passe pas de zéro à cent km/h en quelques secondes, n’a pas d’ABS… Bref, c’est tout l’opposé des chars d’assaut que nous avons de nos jours ! La 2CV n’a d’ailleurs aucune chance de passer les tests de sécurités actuels qui n’ont pas du tout été conçus pour ce type de véhicule…

En pratique, la 2CV était quasiment prête dès 1937, époque où Citroën appartient à Michelin (1935) et pas encore au groupe PSA (1976). Mais la seconde guerre mondiale passe par là… Un article du Figaro (oui, il faut être ouvert d’esprit) viens de sortir une rétrospective assez sympathique à lire sur la petite machine emblématique. Nous n’allons donc pas ici la plagier !

Nous sommes donc partis dans le Sud, à Revest-du-Bion, dans un petit village de moins de 600 habitants situé sur le plateau d’Albion, aux abords des anciens silos à tête nucléaire française heureusement totalement démantelés depuis longtemps. À l’automne, lors des vacances de la Toussaint, il y a une fête de la châtaigne. Les fanatiques des anciennes voitures aiment bien ce type de rencontre pour sortir des garages certaines merveilles qui y prennent la poussière. C’est effectivement ce qui s’était passé un 26 octobre 2014 avec ce joli panel de 2CV multi age, un dimanche…

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 characters available

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.