Cicatrices

L’année 2018 aura été pleine de bonnes surprises, de beaux voyages et laissera quelques cicatrices qui nous resterons sur la peau.

Une belle écorchure arriva à mi année. Un petit soleil et plouf, aux urgences… Heureusement, une petite plaque en titane quelques jours plus tard, un peu de fils et des points de croix et tout est presque réparé. Juste éviter de trop prendre le soleil, le gros, le balèze de juin et de juillet sur la zone. Mais heureusement, un autocollant, oups, un pansement nous protège de celui-ci. Dommage que ce jour là, le pansement n’était pas un peu plus grand !

Une seconde cicatrice, bien plus effrayante, un gouffre de tristesse arriva fin novembre. Mon neveu décida de nous quitter, un jour, brutalement. Nous pouvons essayé de mettre des mots, d’essayer de comprendre mais à vrai dire, on aimerait juste remonter le cours du temps afin de modifier très légèrement sa trajectoire, afin d’éviter cet écueil. Il est cependant là tous les jours du lever au coucher du soleil. Pas de pansement pour tenter de cacher, pas de titane pour ressouder les morceaux, juste le temps qui passe plus fort que le chagrin.

Cependant, Guillaume, je ne t’oublierai pas dans mes cicatrices 2018… Je te transporte tous les jours un peu avec moi.

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 characters available

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.