Le grand pic

Pour une fois, je n’ai pas été cherché midi à quatorze heure, l’image du jour est sous nos yeux tous les jours. Enfin presque tous les jours… beaux ! En effet, si nous effectuerions des statistiques des dernières semaines, je ne donnerais pas cher sur les gros pourcentages, ou alors le soleil était seulement là les jours ouvrables et lorsque j’étais en réunion dans des salles semi-closes !

Évidement, le joli sommet en évidence est le Grand pic de Belledonne, point culminant du massif du même nom avec ses 2977 m d’altitude. Sur la photographie, le grand pic est presque la plus basse pointe visible, effet d’optique et de perspective garantie.

En écrivant ces lignes, je me rends compte que je ne suis jamais allé au sommet. Il faut dire que ce n’est pas si trivial que cela de monter en haut. Il y a même a priori un rappel à faire lors de la descente. Donc matériel d’alpinisme obligatoire dans le sac et sur soi. On trouve aussi un topo pour le faire à skis, coté D (difficile). À voir par où cela passe exactement car sur le topo, on traverse manifestement des barres en face Est ! La face Nord n’ayant jamais de neige, ce serait plutôt le royaume du BASE jump

Au final, comme 99% des personnes, je ne suis allé qu’à la Croix de Belledonne, légèrement en dessous à 2926 m, qui se fait en basket en fin d’été et en plus grosse chaussure avant (il reste souvent de la neige sur la dernière pente en juillet).

Entre la croix et le pic, c’est justement un système en dents de scie !

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 characters available

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.