Les feux sucrés

Je vous rassure de suite, tous les feux de signalisation en Bolivie ne ressemble pas à celui-ci. Je vous rassure aussi, ils ne sont pas en sucre donc ne vont pas fondre à la première pluie.

Vous l’aurez deviné, nous sommes dans la ville de Sucre, petite ville de 300 000 habitants située à 2 780 m d’altitude au centre du pays (plus ou moins). C’est la 4e ville du pays (si on considère La Paz et El Alto comptant pour 1) et c’est la capitale du pays. Pourtant, il n’y a ni parlement ni président ni gouvernement ! Oui, la Bolivie est étrange en cela, la capitale n’est que constitutionnelle.

Le rapport avec mes jolies feux ?

Qui dit capitale dit place centrale. Il y a donc au centre du centre une Plaza de Armas carrée. C’est ainsi. La rue faisant le tour de la place est la caille Plaza 25 de Mayo, encore du très classique. Ce qui l’est moins est d’avoir les quatre bords de la place ayant le même nom de rue, c’est une rue qui tourne à angle droit, ce n’est pas un rond point, ce sont quatre rues n’en formant qu’une seule. Ainsi, tout pars d’ici, une place propre, avec quelques beaux bâtiments sachant aussi se faire modeste sur certaines façades.

Quatre rues se croisent à 90° sur la place bien que leur noms changent avant pendant et après la place. Cela permet d’honorer plus de gens ! Évidement, impossible de laisser la jungles des voitures dans cet hyper centre sans vouloir la canaliser. Impossible aussi de planter un feux tricolore banal. Ce sont donc des feux supers classes qui trônent aux quatre coins. Les plaques céramiques des rues sont posés sur le feux, à coté de Sucre Capital, un slogan a répéter jour après jour de peur de le perdre. Il faut bien s’accrocher à une spécificité, une terre rare pouvant faire défaut à chaque grande élection, pour donner un but et une fierté à la population !

Ces feux avec leur coté  rétro, grandiose, intemporelle et pourtant très moderne (je vous laisse en découvrir une facette si vous la trouvez), c’est le bonheur de ces villes d’Amérique du Sud à l’histoire déjà si riche.

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Les feux sucrés

  1. Sophie dit :

    le compte-à-rebours comme sur les feux de chantier???

  2. Gabriel.Moreau dit :

    Exact ! Il y en a presque partout, ou tout du moins sur tous les carrefours principaux. Tout simplement génial et écologique. Ils sont bien en avance sur nous à ce sujet…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 characters available

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.