Montecristo

Un petit tour en avion et hop, nous voila plongé dans le monde de Montecristo, que tout le monde connaît, même s’il n’a jamais lu comme moi le fameux conte de Monte-Cristo (faute inside) d’Alexandre Dumas. Le Comte, pas encore titré, quitte fin février 1815 l’île d’Elbe en tant que marin avec Napoléon à bord, avant de poursuivre ses aventures qui le mèneront sur cette fameuse île de Montecristo situé à 40 km au sud de l’île d’Elbe et entre l’Italie et la Corse.

Sympathique cette île sous mes pieds, clique clique je la met dans ma boite photographique et je trouverais plus tard qu’elle est son nom. C’est fou le nombre d’îles qu’il y a le long de la côte italienne… Par chance, celle-ci a un look particulier. Avec l’heure du cliché, il ne m’a pas fallu plus de 10 min pour estimer sa position, trouver son petit nom et sa grande histoire littéraire !

Avec sa forme conique, ce bloc de granit fait penser à un volcan presque parfait… Ne cherchez cependant pas à y poser les pieds, c’est une réserve biogénétique de l’Europe depuis 1977. L’île n’est donc accessible qu’avec une autorisation officielle réservé aux scientifiques… Bateaux polluants à moteur ou beaux voiliers, jetez votre ancre ailleurs, vous n’êtes pas les bienvenus dans ce petit coin aride. Il y aurait tout de même entre 400 et 500 chèvres sauvages sur ce caillou de 4 par 3,5 km, on frôle presque la surpopulation ! Je n’ose imaginer ce que donnerait 500 personnes sur ce piton. Comme quoi, même chèvre, elles respectent plus la nature que nous…

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 characters available

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.