Panneau sauvage

Petit abus de langage dans le titre, il s’agit non pas d’un panneau sauvagement posé n’importe où mais d’un panneau signalant des espèces sauvages.

Au vu de la charte graphique du panneau, on se dit que celui-ci est unique ou presque. On ne sent pas dans le dessin une charte graphique nationale des panneaux de signalisation. Cependant, à la pratique, nul besoin d’un travail de législateur pour cela. Le panneau en lui même est très explicite. Nous rentrons dans une réserve et la priorité est aux espèces sauvages. À nous de faire attention en roulant.

La réserve est ici bien connu, il s’agit de la réserve de Villavicencio en Argentine qu’une piste reliant Mendoza à Uspallata traverse de part en part. Cependant, contrairement au signalement du panneau, ce ne sont pas des pumas et des jaguars, des félins pas toujours câlins que nous avons rencontré mais toujours des troupeaux de guanaco, tous plus jolis les uns que les autres.

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 characters available

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.