Trouée de coquelicots

Voila des couleurs sympathiques qui ne sont pas de saison au milieu de ce champ. En effet, des teintes rouges, nous en avons mais plutôt avec les feuilles des arbres, notamment des platanes environnants… Mais dans les champs de foin, ni de grandes herbes vertes ni trop de fleurs à cette période.

C’est que nous sommes à cet instant photogénique au printemps 2018, à la recherche des bébés cygnes dont on ignorait encore l’existence ! Lorsqu’on vient d’Ugine, avant d’arriver à vélo au bord du lac d’Annecy, il faut franchir le col en très faux plat montant et descendant de la fameuse trouée de Faverges. Parfois, on ne sais pas si l’eau coule à droite ou à gauche mais à un moment donné, sur le trajet, il n’y a plus d’eau et cela change de sens…

Ah le rouge merveilleux du coquelicot, c’est si beau un champ tacheté de sang. Mais pourquoi donc aseptiser nos campagnes alors que ce n’est qu’un bonheur pour les yeux, et un plaisir pour nos papilles gustatives après le passage obligé de nos amis les abeilles.

Miel de coquelicot, c’est-y pas classe sur une tartine ?

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 characters available

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.