Une folie des grandeurs

Cela faisait des années que le télésiège de Crozats devait être changé. C’était un faux vieux 4 places non débrayable à l’allure d’escargot. Il ne datait cependant que de 1986. À cette époque là, à la fin des années 80, Poma fabriquait ces 4 places en série… et la station de La Plagne, comme toutes les autres, en avait acheté sur étagère.

Après 24 pilônes et quelques doigts gelés, on arrivait enfin dans un gare amont classique fixe, en gros juste une grosse poulie retour et hop, redescente du câble… Du coup, après deux ou trois passages, on allait voir ailleurs afin d’éviter la remontée trop lente mais surtout trop froide.

Puis après 31 ans de bons et loyaux services, la ligne a été remplacé en 2017 par une 6 places toute neuve et débrayable. Pour le skis, le succès est au rendez-vous. Pour la vue, il y a bien moins de pylônes, plus que 11. Il est clair que dans les années 80 et 90, Poma et consort vendaient du mètre linéaire de pylône… Certes, la réglementation n’était pas la même !

Mais il n’y a pas que les pylônes, il y a aussi les crêtes !

Et là, le haut blesse carrément. Pourquoi avoir conçu dessus un bâtiment aussi énorme dans un lieu de passage où pas grand monde ne s’arrête plus de 5 min ? On peut lire sur un blog privé au demeurant très intéressant : « La gare d’arrivée, qui ne peut pas être aussi légère que l’actuelle a été pensée pour s’intégrer au mieux à la configuration du terrain ». Je ne sais pas qui a pensé cela mais depuis la vallée d’en face, on ne parle pas d’intégration environnementale mais on voit parfaitment l’intégration d’un cube artificiel posé sur une arête !

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 characters available

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.