Bételgeuse

Le temps passe, les séries passent et les articles ne suivent pas ! Il y a quelques années, presque six ans déjà, nous étions partis pour un grand voyage vers la planète Aldébaran. Depuis, pas mal d’eau a coulé sous les ponts.

En janvier 2000 sors le premier tome de la seconde série : La planète. Comme nous n’allons pas faire tous les tomes un par un, nous voila directement sur la couverture du tome 4 : Les cavernes. On reprends les mêmes et on recommence… Non, pas tout à fait. Bien évidement, quelques personnages passent d’un cycle à l’autre afin de donner une continuité et une homogénéité à cet ensemble mais sinon, presque tout est différent. Ambiance désertique dans des canyons bien vert, une planète à ne pas confondre avec son étoile associée du même nom, Bételgeuse, très peu habitée et des animaux, les iums qui semblent très sympathiques, très intelligent et qui fracturent en deux la société humaine. Faut-il laisser une place aux iums et au final leur laisser la planète car on ne colonise pas une planète ayant déjà une espèce intelligente, règle numéro un de l’ONU.

Voila toute la problématique de ce second volet !

Bien entendus, pas de spoiler ici donc on dira juste que c’est un volet à plusieurs battant qui s’ouvrent et se referment au grès des pages… Il est plus que temps de filer à la bibliothèque du coin les emprunter afin de les lire et de les relire une nouvelle fois. On remercie encore le dessinateur scénariste coloriste et homme à tout faire Leo pour avoir créer tout cet univers incroyable des Mondes d’Aldébaran.

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 characters available

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.