El Inca Bicervecina

Il n’y a pas que les paysages dans la vie, il y a aussi l’estomac ! Parfois, après l’effort, le réconfort. Et parfois avant…

Bref, faut aussi penser à se désaltérer de temps en temps.

Ce n’est pas parce que l’on est sur les hauts plateaux boliviens qu’on ne doit boire que de l’eau plate. Ainsi dans ce pays des Andes sans accès à la mer, la bière est une affaire nationale, voir régionale. Les grandes villes, et leurs habitants, aiment bien avoir une marque au nom de celle-ci. Ainsi la Paceña représente La Paz. Le paysage du houblon est archi dominé par la brasserie plus que centenaire Cervecería Boliviana Nacional (98% du marché intérieur). Parmi ses nombreuses marques, on trouve El Inca, une bière brune dont l’appellation bi-cervecina pourrait faire penser à un double brassage (double fermentation). Cependant, son taux d’alcool assez faible ne milite pas pour cette piste. Donc au final, elle est bi mais bi quoi ? Pour bibi, c’est carrément ambiguë !

El Inca est une bière juteuse au goût moelleux, aux raisins secs, très maltée et sucrée. C’est un peu la boisson de l’ouvrier et du paysan qui peut en boire à toute heure de la journée, dès le petit déjeuner… Aussi, au restaurant, malgré l’étiquette signalant les danger de l’alcoolisme et l’interdiction au moins de 18 ans, il est tout de même possible d’en faire goûter à vos enfants. Les miens l’ont d’ailleurs plus apprécié que moi même en buvant.

Cependant, guère de risque de finir borracho ! Ouf, l’honneur est sauf.

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 characters available

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.