Falaise sculptée par le temps

Les régions calcaires sont propices aux gorges taillées dans le roc, bien plus que les massifs granitiques. Pourquoi ? Cela pourrait faire l’objet d’un sympathique travail de TPE au collège ou au lycée. Donc pour ce jour, nous passons à saute-moutons au-dessus de cette interrogation.

L’intérêt des gorges calcaires, c’est que les formes sont souvent incroyables. Des courbes, des contre-courbes, des grottes, des promontoires… Avec le zoom de l’appareil photographique (téléphone portable oublier) ou avec une paire de jumelles, il y a toujours quelques choses à découvrir au détour d’un lacet, ou même d’une simple ligne droite.

Dans le cas présent, nous sommes au milieu de l’Ardèche, dans laquelle coule un peu d’eau provenant de la Loire (pour approfondir la question, voir les bas fond du lac d’Issarlès). Le point de vue est un peu haut, mais on ne choisit pas la hauteur du petit pont en pierre. Enfin, pas si petit que cela tout de même…

Sur l’image en gros plan ci-dessus, j’aime beaucoup l’élargissement de la rivière à la base, ou le pincement de la pierre. C’est de la haute couture comme travail avec un tombé de robe de qualité gravitique. On a envie de plonger dans l’eau et remonter cette draperie en l’escaladant à vue.

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 characters available

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.