Le nouveau vieux banc

Parfois dans un parc, en pleine nature où dans un lieu incongrue, sont posés des bancs. Des petits, des grands, des vieux et des neufs. C’est très dépendant du coin, du maire qui veut ou non marquer de son empreinte le fessier de ses ouailles.

Dans le parc Libertador Simón Bolívar, un grand bonhomme qu’on retrouve un peu partout en Amérique su Sud et notamment en Bolivie, quasi au centre de la ville de Sucre, des bancs ont été posés ici ou là. Les bancs ont une gueule assez classe avec leurs accoudoirs avec un condor intégré.

Avec leur look rétro, on pourrait croire ces bancs des années 60 voire des années 80, voire des bancs d’avant guerre remis à neuf ! Le bonheur des photographies hautes définitions permettent de zoomer après coup même si ce coup là, j’avais aussi regardé avec mes deux yeux sur place et en temps réel.

Alors alors ?

Année 2004 ! Oups, je suis hyper déçus, je croyais avoir affaire à un pan de l’histoire de la ville ou du pays…

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 characters available

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.