Petite serre sous la neige

Cela faisait quelques années que nous avions récupérer dans une des poubelles du campus un petit cube en plexiglas. De suite, l’idée de le transformer en petite serre a germé dans nos esprits. Les printemps s’enchaînaient trop vite, le potager fleurissait et la serre attendait patiemment de coté l’année suivante.

Un jour son tour viendrait !

Le jour J est enfin arrivé il y a quinze jours. Et si nous plantions des graines de tomates. Oui mais des graines au mois de mars, faut-être chanceux pour que cela pousse. Les nuits sont fraîches et les coups de froid encore possible. Mais le beau temps se poursuivait et les arrosoirs du matin pleuvait le précieux breuvage…

Jusqu’à cette soirée du 3 avril 2019. Sur la fin du belle tempête, le fond froid est passé amenant pluie puis neige au cours de la nuit. Au matin du 4, tout blanc dehors à ne pas y croire. J’écoute la radio, 12° à Biarritz, -2° à Trucmuche… Pas un mot sur la neige à Grenoble. C’était pourtant clairement l’évènement du jour dans cette météo nationale matinale. Heureusement, nous n’avions pas attendu celle-ci pour fermer la serre le soir et protéger ainsi les toutes jeunes pousses de tomates encore invisibles pour l’immense majorité.

Vous pensez bien que la neige en plaine ne tient pas à cette saison. Nous ne sommes qu’à 300 m d’altitude. Le soir, le monde du bas avait de nouveau fait tombé le manteau blanc pour profiter du froid de la nuit claire. Ce n’est pas encore cette nuit que les tomates dormiront le velux ouvert !

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 characters available

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.