Une maille à l’envers

Une maille dans chaque sens, c’est le point de côtes au tricot. Certes, plus souvent deux et deux ou trois et trois, rarement juste l’unité mais l’idée est là. Quelle idée ?

Sur l’envers du Coq, une fois cela passe, une fois cela ne passe pas.

Enfin, moi, superman, je passe à tous les coups, souvent à 3 km/h et même en mettant les pieds dans l’eau, surtout en me mouillant les pieds !

En ce début juin 2019, la route est dans un état lamentable. L’hiver a été terrible. Ce n’est plus une tranchée que le torrent à fait dans la route, car il n’y a tout simplement plus de route sur toute la largeur de celle-ci. Il n’y a pas non plus de trace de fondation. Ici, il ne reste rien de la D30E en ce lieu. Plus on attend, plus cela va être difficile et coûteux de réparer.

Le point positif, les troncs d’arbres ont été coupés. La commune a enfin décidé de faire quelques travaux… S’ils avaient fait cela avant l’hiver, avec un petit coup de pelleteuse et l’eau n’aura pas ravagé toutes les fondations… Certes la commune de Saint-Hugues-de-Chartreuse n’est pas riche mais une journée de tronçonneuse et de mini pelleteuse, c’est difficile de croire que ce n’était pas accessible. À force de faire des demandes de subventions auprès de la région, la note s’est bien multipliée…

Une fois le passage laissé derrière nous, on se dit que le goudron déroule son tapis noir sous nos roues jusqu’au sommet du col. Cela sera facile. Non, cela ne sera pas facile, car les murs raides, voir très raides, ne sont pas finis. Et puis, un kilomètre en amont, patatras, plus de goudron sur plusieurs portions, mais encore les fondations, un torrent a creusé sur plus d’un mètre de profondeur le bas-côté. En haut du mur, un torrent d’eau avait effectivement changé de chemin et pris celui des écoliers… C’est le problème de ne plus entretenir une route de montagne et de ne plus avoir de véhicule de service dessus, elles peuvent se dégrader très très vite !

La bonne nouvelle est qu’au jour d’aujourd’hui, la route a bien été rétablie !

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 characters available

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.