Contraste au vert

Nous avons été mis au vert quelque temps. Au vert forcé bien qu’aucun ver solitaire ne se promenait en nous. Heureusement, la plupart d’entre nous sommes effectivement restés en excellente santé.

Être confiné ne signifie pas pour autant mettre des œillères sur ses deux yeux ! Ce serait notamment désespérant au printemps, saison où justement la nature regorge de couleurs, de très nombreuses teintes de vert, mais pas que : du rouge, du jaune…

Quand toutes ces couleurs se mélangent, nous avons tous bien appris à l’école que si le dosage entre celles-ci est relativement homogène, l’œil humain ne voit alors que du blanc. Ainsi, l’arbre le plus colorié de cette photographie serait donc le cerisier en arrière plan.

Étonnant !

Je suis persuadé que ce n’est pas la réponse qu’une majorité d’entre nous aurait répondu si la question : «quel est l’arbre le plus colorié sur cette image ?» avait été posée à la première ligne et non à la dernière de cet article.

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 characters available

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.