Envol

L’année 2020 est lancée et pour la mettre en image, un petit goéland corse à Bonifacio semble inévitable. Enfin petit, pas tant que cela. Il semble plutôt à l’aise avec son embonpoint, mais sur un oiseau et par un non-spécialiste tel que votre serviteur, ce n’est pas facile de savoir si celui-ci est obèse ou non ! Il semble cependant que non.

Au vu de la distance Corse / Italie ou Corse / Sardaigne, il n’est peut-être juste qu’en vacances quelques jours sur l’île de beauté. Qui sait ?

Comme j’ai trouvé que c’était un goéland qui avait une bonne bouille, notamment un beau cerclage rouge des yeux et de la pliure des lèvres, je me suis demandé de quel goéland il s’agissait. Vaste question… Bien plus vaste que je ne le pensais au premier abord. Il y a une multitude de goélands et pour savoir lequel est le bon, ce n’est pas trivial. Par exemple, voila ce que l’on trouve sur la page du goéland argenté : « La taxonomie du goéland argenté, très complexe, a subi depuis la fin du XXᵉ siècle des modifications importantes qui sont encore en discussion ». Il est clair que nous n’allons pas refaire le monde au vu de quelques photographies de vacances, aussi sympathiques soient-elles…

L’encyclopédie Wikipédia énumère donc 31 espèces de goélands vivant sur notre planète et ne possède que 24 pages spécialisées. Quelques sous-espèces non pas le droit a leur sous page… Pour s’y retrouver, il n’y a qu’une seule méthode, cliquer sur toutes les pages et se faire sa propre opinion. J’étais donc parti sur l’argenté avant de tomber sur le goéland leucophée. La description et le mode de vie semble bien coller au site où nous l’avons flashé à l’arrêt. Cependant, tout connaisseur passant par là peut nous éclairer en cas d’erreur d’aiguillage.

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 characters available

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.