La baleine violette

Sur les bords de cette bâtisse en mauvais état, en très mauvais état d’ailleurs, une baleine de couleur violette tient dans ses bras un objet. Deux petites questions nous tarabiscotent : quel est cet objet et où est donc cet animal ?

Pour le lieu, à moins d’être un spécialiste du site qui y va régulièrement, cette pseudo-ruine, pas vraiment pseudo en réalité, car il en reste de moins en moins année après années, ne marque pas forcément le fond de l’œil. Ce n’est pas un château ou un manoir inoubliable. Il n’y a pas une pierre ou une arche spécifique. Ce parallélépipède est abominablement anonyme, donc introuvable. Si ce n’est cette fresque !

Que tient donc cette baleine sous son aisselle ? Un machin orange noir orange avec un double cône au bout d’une tige. C’est une balise et plus précisément une des quatre marques cardinales possibles. Celles-ci ont un double code.

  • Le premier et le plus simple est le code en haut de la perche qui indique soit le Nord (double cône vers le haut), soit le Sud (double cône vers le bas), soit l’Est (double cône formant la lettre E) ou soit l’Ouest (double cône formant la lettre W pour West).
  • Un code de deux ou trois bandes de couleurs. Le noir représente la pointe du cône et le jaune la base du cône. En se souvenant de cela, on retrouve ce que signifie la balise.

Dans le cas présent, nous sommes en présence d’une cardinale Ouest, il faut donc passer à l’ouest de la balise, c’est-à-dire entre le rivage tout proche et la cardinale. En pratique, vu la forme très rocheuse du rivage, les bateaux rasent la balise. Je suis même surpris qu’après toutes ces années, elle ne soit pas plus régulièrement pliée en deux !

En voyant une petite vue globale du site, nul doute que vous allez deviner très vite ou se cache cette fameuse baleine. Votre prochain passage sur ce chemin des douaniers ne sera plus jamais pareil ! Surtout profitez en, car vu l’érosion ces dernières années et le peu d’entretien du site (il n’y a plus de gardien), la côte en cette pointe se fait manger un peu plus à chaque tempête.

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à La baleine violette

  1. Sophie dit :

    Miaou!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 characters available

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.