L’éléphant noir

283 ans. C’est environ l’âge de cet éléphant posé sur au centre de la Piazza del Duomo à Catania. Cette petite ville fait régulièrement parlé d’elle car elle et son aéroport sont au pied de l’Etna et comme celui-ci était de nouveau actif à Noël, elle était en une des journaux.

Impossible de rater cette place. C’est le point de regroupement logique d’un groupe avant d’aller manger dans un restaurant le soir. Ce n’est pas ce qui manque, les bonnes et les moins bonnes fourchettes. Par exemple, les restaurants autour du marché au poisson, hyper touristique, m’ont semblé bien meilleur que la médiocrité que j’attendais.

Revenons à notre éléphant. Tout noir, il ne craint pas le soleil. Une colonne en granite de 3,66 m de haut est posé sur son dos. On se demande comment tout cela tiens en équilibre depuis tout ce temps, surtout avec les secousses sismiques régulières.

Il y a tout pleins de légendes à Catane pour tenter d’expliquer la présence des éléphants que la ville a d’ailleurs mis sur son écusson dès 1239. Évidement, on pense tous aux éléphants de Carthage (Hannibal – 218 av J.-C.) mais il y en bien d’autres… Pour la couleur, ne cherchez pas midi à quatorze heure, c’est du noir de lave. Elle a coulé en abondance sur la ville en 1693 obligeant à une reconstruction quasi totale. Or notre éléphant noir serait de 1735, soit toute juste 40 ans après.

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 characters available

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.